• mobilis
  • triemploi
  • bms
  • siel
  • secura
  • dentex
Saison estivale : Le tourisme domestique pour sauver la mise

Saison estivale : Le tourisme domestique pour sauver la mise

Rédigé par S. B. / Tourisme / mardi, 18 mai 2021 02:18

Aubaine. Au-delà de la façade maritime qui s’étend sur plus d’un millier de kilomètres, l’intérieur du pays est un véritable écrin de traditions, pratiques et autres trésors folkloriques.

Après plus d’une année de difficultés économiques dues à la pandémie de la Covid-19, les professionnels du tourisme, notamment les agences de voyages et autres structures touristiques, commencent à se rendre à l’évidence. Ils ont compris que pour sauver la prochaine saison estivale, il n’y a pas 36 chemins pour le faire. Seul le tourisme domestique avec tout son potentiel peut atténuer les effets néfastes de la pandémie mondiale sur un secteur touristique sérieusement mis en difficulté. Il convient de souligner, en fait, qu’en dépit de toutes les opportunités qu’offre le pays en termes de sites touristiques, paysages féériques et diversité faunique et florale, l’attractivité touristique reste timide, y compris pour les nationaux.

La situation actuelle est marquée par la fermeture des frontières, mais également l’inaccessibilité des principales destinations touristiques mondiales. C’est une occasion peut-être pour inverser la vapeur au profit du tourisme local. Mais, pour tirer profit d’une telle occasion, il est tout de même nécessaire de planifier des stratégies en vue d’inciter le maximum de touristes à aller à la découverte des richesses de l’artisanat et des coutumes de chaque région du pays. Car, au-delà de la façade maritime qui s’étend sur plus d’un millier de kilomètres, l’intérieur du pays est un véritable écrin de traditions, pratiques et autres trésors folkloriques. Une occasion aussi pour orienter le tourisme vers des niches encore inexploitées, autres que le balnéaire.

La nouvelle donne qui s’offre aux professionnels du tourisme est encouragée, d’ailleurs, par la reprise des vols intérieurs depuis décembre dernier. Une décision qui avait donné une bouffée d’oxygène à une partie des structures hôtelières du sud du pays. Le ministre en charge du secteur avait annoncé, lui aussi, la couleur il y a quelques semaines. Il a affirmé que la « promotion du tourisme national domestique est tributaire d'une exploitation optimale des potentialités locales ». Le membre du gouvernement avait même fait état de « la possibilité d'exploiter les régions rurales à travers l'aménagement de circuits touristiques pour la promotion du tourisme interne ». Une expérience qui serait rééditée en faveur des touristes étrangers dans une seconde phase, avait promis le ministre.

La relance du tourisme domestique ne fera pas que des heureux du côté des professionnels, puisque les potentiels touristes, privés de certaines destinations depuis l’avènement de la Covid, pourraient profiter de cette situation pour pouvoir passer des vacances en Algérie. Mais, à des conditions. Les structures touristiques sont appelées à prendre en compte les exigences de qualité et de fiabilité souvent réclamées par les consommateurs. Un effort en termes de prix est également attendu en vue de pouvoir satisfaire une clientèle qui commence à augmenter son niveau d’exigences.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.