• triemploi
  • bms
Augmentation de la production pétrolière de 400.000 barils/jour : Une décision non avantageuse pour les pays producteurs

Augmentation de la production pétrolière de 400.000 barils/jour : Une décision non avantageuse pour les pays producteurs

Rédigé par H. Merzouk / Energie / lundi, 20 septembre 2021 14:51

Problématique. Les réserves stratégiques des pays importateurs sont pleines et cette augmentation aurait pour conséquence une baisse des cours, en l’absence de toute reprise importante de l’activité économique mondiale, y compris la demande chinoise aux niveaux aussi bien intérieur qu’extérieur.

Les pays Opep et Non-Opep (Opep+) ont approuvé la poursuite de l’ajustement à la hausse, pour octobre prochain, de leur production globale mensuelle de 400.000 barils/jour, décidé lors de leur 19e réunion ministérielle à partir d’août dernier. Sollicitée par nos soins pour davantage d’explications, Nassima Ouhab-Alathamnah, docteure en économie de l’énergie, précise, d’abord, que cette augmentation a été prévue initialement jusqu’à la fin de l’année 2022. « Malgré les désaccords survenus au sein de l’Organisation entre l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (UAU) au sujet-même de cette augmentation, l’unité semble primer sur les intérêts individuels de certains membres liés aux quotas de référence auxquels les EAU s’étaient opposés », explique Dr. Ouhab. En effet, si cette décision intervient au moment où la pandémie regagne du terrain à cause des différents variants, « la stratégie concurrentielle opposant le cartel aux autres producteurs Non-Opep, principalement les USA, semble véhiculer au premier plan la décision de l’Opep+ ».

La raison ? Pour l’universitaire, le maintien de volumes de production assez bas dans le but d’équilibrer le marché mondial de l’or noir « arrangerait sur le moyen-long terme les sociétés pétrolières américaines ayant besoin d’un prix du baril supérieur à 50 dollars afin d’assurer la rentabilité de leurs exploitations ».

Or, les pays pétroliers membres de l’Opep+, qui sont majoritairement rentiers, « comptent davantage sur leurs productions pétrolières afin d’augmenter leurs revenus impactés par la récession de l’économie mondiale post-coronavirus ». Cela dit, l’augmentation de la production de 400.000 barils/jour, aux yeux de Dr. Ouhab, « ne serait pas avantageuse pour les pays producteurs, étant donné que le marché est toujours saturé ». Les réserves stratégiques des pays importateurs sont pleines et cette augmentation aurait pour conséquence une baisse des cours, en l’absence de toute reprise importante de l’activité économique mondiale, y compris la demande chinoise aux niveaux aussi bien intérieur qu’extérieur.

Par ailleurs, la spécialiste des questions énergétiques explique que la fluctuation des cours demeure « sensible aux évolutions des décisions politiques émanant des différents acteurs du marché, parmi lesquelles figure l’actuelle décision de l’Opep+ malgré la périodicité des réunions tendant à réajuster volontairement les volumes de production ».

Dans la même optique, Dr. Ouhab précise qu’en l’absence de toute augmentation substantielle du prix du pétrole dans les prochains mois, « les pays producteurs membres de l’Opep+ se contentent d’étendre le volume de production ». L’objectif est de « compenser les pertes subies à la suite de la rétractation de la demande mondiale ». Enchaînant, l’universitaire explique que la plupart des pays ont besoin d’un prix supérieur à 130 dollars afin d’équilibrer leurs budgets. A l’heure actuelle, on est loin de cet objectif car les causes ayant engendré l’effondrement du cours depuis 2014 n’ont pas disparu.

Rappelons qu’il a été également décidé que la prochaine réunion ministérielle de l’Opep et des pays non membres de l’Opep se tiendra le 4 octobre prochain. A noter que la réunion du JMMC était consacrée à l’examen de la situation du marché pétrolier international et à ses perspectives d’évolution à court terme ainsi qu’à l’évaluation du niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays de la Déclaration de coopération pour le mois de juillet 2021.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.