• triemploi
  • bms
Micro-entreprises : Un moteur de l’entrepreneuriat à booster

Micro-entreprises : Un moteur de l’entrepreneuriat à booster

Rédigé par S. B. / Economie / lundi, 20 septembre 2021 15:01

Facilitations. La création d’une micro-entreprise ne nécessite pas la mobilisation de moyens financiers et matériels colossaux, ce qui est perçu comme un avantage en termes d'emplois et de densification du tissu économique.

L’un des facteurs qui contribuent au renforcement des indicateurs macroéconomiques du pays n’est autre que le comportement des micro-entreprises. Ces dernières représentent un important gisement de production dans plusieurs secteurs d’activités. L’artisanat et les industries manufacturières sont parmi ces créneaux porteurs qui peuvent inverser la vapeur et offrir quelques points de croissance à l’économie nationale.

A l’image des grandes et moyennes entreprises, les micro-entreprises qui peuvent densifier le tissu des entités économiques du pays bénéficieront, à la lumière du plan d’action du gouvernement, d’une série d’avantages et de facilitations. Celles-ci vont de l’amélioration du cadre juridique qui permettra une meilleure visibilité à la simplification des procédures administratives en les dématérialisant et en réduisant les délais de traitement des dossiers.

Les procédures d'octroi des autorisations et des agréments seront également révisées dans le sens d’un traitement plus fiable et dans le respect des exigences de chaque activité. A travers l’amélioration des différents mécanismes, les micro-entrepreneurs pourront se concentrer sur le coeur de leur métier, à savoir celui de produire les biens et services. Conscient de cette situation, le gouvernement a mis en place, par ailleurs, une batterie de mesures tendant à faciliter la tâche aux entrepreneurs et aux porteurs de projets et d’idées.

La création d’une micro-entreprise ne nécessite pas la mobilisation de moyens financiers et matériels colossaux, ce qui est perçu comme un avantage en termes d'emplois et de densification du tissu économique. Dans certains créneaux d’activités, à l’instar de l’artisanat et la mise en valeur des produits agricoles, ce type d’entreprises contribue sensiblement à la dynamisation des économies locales, mais également à la promotion de certains produits du terroir qui tendent à disparaître des étals.

Les micro-entreprises apparaissent à travers ce rôle économique comme le premier noyau qui forme les différents compartiments de l’économie. Elles contribuent, notamment, à la mise en place d’un réseau de sous-traitance fiable et capable d’accompagner de grands projets industriels.

Les pouvoirs publics ont mis en place, pour booster ces entités, de nombreuses incitations financières et fiscales. Signalons, enfin, que l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat accorde des aides financières durant les phases de création et d’extension du projet sous forme de prêt et de crédits bancaires bonifiés. Les microentrepreneurs peuvent aussi bénéficier de plusieurs avantages fiscaux durant la phase de réalisation du projet et à partir du démarrage de l’activité.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.