• mobilis
  • impex
  • triemploi
  • liftal
  • bms
  • siel
  • cpa
  • secura
  • dentex
Juger sur pièces

Juger sur pièces

Rédigé par R. K. / L'édito du mois / jeudi, 15 avril 2021 08:38

Quel est le budget dont on doit disposer pour affronter les dépenses alimentaires de ce mois de Ramadhan 2021 ? Une question sensible et pertinente à la fois qui taraude l’esprit de nombreux chefs de ménage pendant tout un mois. Et bien malins parmi les citoyens lambda qui vont réussir ce difficile exercice d'équilibrisme, puisque sortir indemne de ce parcours du combattant relève tout simplement de l’exploit, surtout en cette période de pandémie.

Exceptionnellement pour cette année, ce mois de Ramadhan a été précédé par une période très sensible marquée par la flambée des prix des denrées alimentaires de large consommation, ce qui n’a pas manqué de mettre à rude épreuve les petites bourses.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les infortunés consommateurs ont été placés devant le fait accompli bien avant l’entame du mois sacré, malgré que nous ayons pris l’habitude de l'accueillir par une augmentation générale des prix des produits alimentaires. Le Ramadhan a beau être le mois du jeûne, mais il est aussi celui pendant lequel la consommation explose, synonyme de gaspillage de nourriture.

Cela étant dit, il s’avère que les pouvoirs publics, tous secteurs confondus, y compris les organisations nationales des commerçants et des agriculteurs, ont pris des engagements dans le sens d’une maîtrise du marché durant le Ramadhan afin de contrer la spéculation et le monopole. Bien évidemment, il ne reste aux Algériens que d’attendre pour juger sur pièces, histoire d'alimenter la vox populi. De notre côté, on a qu’à souhaiter bon Ramadhan à tous.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.