L'Edito du mois

On a souvent entendu dire « impossible n’est pas algérien », et pourtant ! A en croire les décideurs algériens (officiels et officieux), notre pays est en mesure de devenir dans les quelques années à venir (on ne sait pas quand) un géant économique et technologique africain et méditerranéen, pour peu que le patriotisme national de tout un chacun se manifeste. Si pour certains grands stratèges de la politique économique, le patriotisme national est l’un des piliers de la nation et la force créatrice qui inspire le peuple pour réaliser des exploits et des percées, or cela fait cruellement défaut chez nous.

Le tonneau des Danaïdes

Jusqu'à quand l’Etat algérien va-t-il se complaire dans ses contradictions aussi ubuesques qu’ahurissantes en matière de gestion de son portefeuille devises ? Alors que tous les décideurs, en particulier ceux en charge du domaine économique et financier, prônent en théorie la rationalisation des dépenses publiques, sur le terrain, c’est pratiquement tout le contraire qui se passe.

Des réalisations et des défis

Un pays méditerranéen vient de réaliser de véritables prouesses en matière de développement de sa base infrastructurelle en inaugurant simultanément, le tunnel le plus profond du monde et une aérogare appelée à devenir la plus grande au monde, un hub symbolique au carrefour entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie. De quoi faire des envieux. Ceci est le fruit d’une stratégie bien mûrie dont les fonds reposent sur une politique intégrée, innovante et compétitive capable de faire face aux nombreuses mutations qui sont en train de s’opérer dans le monde notamment sur le double volet des travaux publics et des transports. En Algérie, il faut admettre que de gros efforts ont été dépensés ces quinze dernières année, où des enveloppes financières astronomiques ont été débloquées en particulier pour la réalisation des mégaprojets (Autoroute Est-Ouest, Port commercial centre d’El Hamdania, nouvel aérogare de la capitale, ct.).

Blé français vs blé russe

Une phobie grandissante s’est emparée ces derniers mois des milieux français de l’interprofession de la filière de la céréaliculture et ce, depuis l’entrée en scène d’un nouveau poids lourd mondial des exportateurs de blé en tant que potentiel fournisseur de blé de l’Algérie.

L'arbre qui cache la forêt

Purges au sein de la haute hiérarchie de notre prestigieuse ANP, affaire de la cocaïne, malaises sociaux, renaissance d’une maladie moyenâgeuse, et j’en passe… Ce sont là quelques événements phares de l’histoire de notre chère Algérie qu’il faut marquer d’une pierre noire en cette période d’automne 2018, néanmoins qui n’augure pas de lendemains sereins. Pour le citoyen lambda, c’est l’effarement total, lui qui n’arrive plus à distinguer le mal du bien tellement il est dépassé malgré lui par le cours d’une actualité qui dépasse tout entendement.

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.