Le projet de loi de finances 2019 : Le gouvernement réussit son «jeu d’équilibriste»

Stabilité. En faisant accepter sans encombre devant les députés de la chambre basse son projet de loi de finances 2019, malgré le fait que la majorité des députés soient acquis à sa cause, le gouvernement a finalement réussi son traditionnel jeu d’équilibriste.

Lors de la lecture du texte du projet de la LF 2019 devant les élus de l’APN, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a affirmé que le déficit budgétaire du pays diminuerait en 2019, pour atteindre 10,4%. Il a rappelé que le PLF 2019 adhère à la politique prônée par l’Etat qui vise l’allègement des effets négatifs sur l’économie nationale dus à la problématique relative à la diminution des ressources financières, et ce dans un contexte marqué par des tensions sur l’équilibre financier interne et externe du pays, en raison de la baisse des cours du pétrole. Après cette entrée en matière vient ensuite la présentation du bilan chiffré des prévisions du gouvernement pour la période 2019-2021.

Il a révélé que les dépenses de gestion étaient estimées à 495,5 milliards de dinars en 2019 ; quant aux provisions pour le budget de traitement ont été estimées à 3602,7 milliards de dollars. Le premier argentier de l’Algérie a souligné que les mesures prises par l’exécutif dans le but d’encadrer les importations, sont à même de maîtriser les importations de biens dont la facture va chuter à 44 milliards de dollars en 2019, à 42,9 milliards de dollars en 2020 et à 41,8 milliards de dollars en 2021. Ainsi, le déficit de la balance commerciale sera ralenti d’une manière progressive pour passer de 10,4 milliards de dollars en 2019 à 8,2 milliards de dollars en 2020 et à 6,4 milliards de dollars en 2021.

Le projet de budget prévoit, au cours de la période 2019-2021, une réduction continue du solde de la balance des paiements, qui passera de 17,2 milliards de dollars en 2019 à 14,2 milliards de dollars en 2020, et à 14 milliards de dollars en 2021. Cette contraction entraînera une réduction des réserves de change à 62 milliards de dollars en 2019, à 47,8 milliards de dollars en 2020 et à 33,8 milliards de dollars en 2021.

Dans la foulée, Raouya a reconnu que le financement du déficit du Trésor entre 2019 et 2021 introduirait une certaine pression, malgré le recours à un financement non conventionnel et à des déductions du fond pour cette période. Toutefois, le besoin de financement non conventionnel diminuera à 1,884, 4 milliards de dinars 2019, et à 746,5 milliards de dinars en 2020 et à 796,5 milliards de dinars en 2021.

D’autre part, à moyen terme, la croissance économique augmentera à 3,4% en 2020 et 3,2% en 2021 avec une moyenne de croissance hors hydrocarbure de 3,1% en 2020-2021. Du reste, le projet de loi prévoit également une hausse du volume des exportations des hydrocarbures de 4,2% en 2020 avec des recettes estimées à 34,5 milliards dollars et de 2% en 2021 avec 35,2 milliards USD de recettes.

Par ailleurs, lors de leurs interventions, des députés de la majorité ont manifesté leur soulagement quant aux mesures positives inscrites dans le texte proposé à l’approbation, en dépit d’une situation socio-économique plus ou moins difficile que connaît le pays ces dernières années, à l’image de la redynamisation des projets de l’Etat, notamment, en ce qui concerne le gel de certains projets de développement. Mais aussi les décisions relatives à l’investissement et la promotion de l’investissement.

Partager cet article

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.