Imprimer cette page

Le tourisme Halal en Algérie : Toujours à l’état embryonnaire

Nouveauté. Le concept de voyage halal est de plus en plus attrayant plus particulièrement pour les femmes musulmanes qui désirent découvrir le monde en solo, entre femmes ou en famille sans devoir faire trop de compromis et de concessions sur leurs valeurs et leurs croyances. Alors qu’est-ce que c’est que le voyage halal-friendly exactement ?

Un nouveau concept est en train d’émerger dans le vaste et varié domaine du tourisme dit conventionnel, qui n’est autre que «le label Halal ». En fait, le vocable «tourisme Halal», c’est une nouvelle tendance de voyage qui fait sensation chez les touristes exclusivement musulmans. D’emblée, il faut savoir qu’il existe une différence fondamentale entre le tourisme de ce type et celui qu’on appelle le tourisme religieux.

D’après certaines sources, le terme de tourisme halal a été inventé par les professionnels du secteur touristique il y a moins de dix ans pour qualifier ce marché en pleine expansion qui pèse déjà plus de 145 milliards de dollars à travers le monde. En outre, il devrait avoisiner les 220 milliards de dollars d’ici 2020 et tutoyer les 300 milliards de dollars d’ici 2026. S’il s’est développé particulièrement en Malaisie, en Turquie et aux Emirats Arabes Unis, des pays habitués à accueillir des touristes musulmans, il est aussi en train de conquérir l’Occident et l’Asie du Sud. Le voyage halal ou le tourisme halal se réfère à des offres de prestations touristiques dans un cadre familial qui correspond au mieux aux besoins et exigences spécifiques des voyageurs musulmans.

Le concept de voyage halal est de plus en plus attrayant, plus particulièrement pour les femmes musulmanes qui désirent découvrir le monde en solo, entre femmes ou en famille sans devoir faire trop de compromis et de concessions sur leurs valeurs et leurs croyances. Alors qu’est-ce que c’est que le voyage halal-friendly exactement ?

Les experts dans le domaine du tourisme expliquent que les hôtels halal-friendly ont été conçus pour mieux répondre aux besoins des touristes musulmans, lesquels figurezvous ont certains besoins spécifiques. Essentiellement, ils recherchent de la nourriture halal, ils préfèrent être dans un environnement exempt d’alcool, avoir des aménagements pour la prière, des installations de lavage appropriées et une ambiance familiale. Toutefois, le problème majeur qui peut se présenter dans ce type de vacances n’est plus ni moins que celui de la plage qui peut présenter des défis particuliers pour ceux qui préfèrent être modérément habillés en pleine mixité, de sorte que certains musulmans peuvent être plus à l’aise dans un environnement où l’habillement modeste est la norme.

Aussi, force est de constater que la plupart des femmes musulmanes sont plus détendues dans une piscine ou une zone de plage où elles peuvent choisir de nager et de bronzer en bikini dans un cadre privé réservé aux femmes. Ainsi, de nos jours, avec les offres de voyage halal, il est possible de profiter pleinement de ses vacances sans compromettre ses repères religieux ou porter préjudice à la morale des Musulmans.

Quid du segment tourisme halal en Algérie ?

L’entreprise américaine de système de paiement, Mastercard, a publié son classement 2015 des destinations les plus fréquentées pour le tourisme «halal». L’Algérie y figure à la 22ème place. La première place est occupée par la Malaisie, suivie des Emirats Arabes Unis et de la Turquie. Les voisins de l’Algérie, eux, arrivent tour à tour à la 9ème place (Maroc), 14ème place (Tunisie) et 17ème place (Egypte).

Ce classement se base sur plusieurs critères de sélection susceptibles d’apporter aux voyageurs musulmans, notamment l’accès à des salles de prières, à de la nourriture halal, à des toilettes publiques où l’eau est propre (pour les ablutions) et à des services conçus pour le mois du Ramadan (exemple : services de restauration spéciaux au moment de la coupure du jeûne). Pour sa part, l’édition 2017 du Global Muslim Travel Index (GMTI) publiée, le 3 mai 2017, par le cabinet spécialisé Crescent Rating et le fournisseur américain de solutions de paiement MasterCard, classe notre pays au 4ème rang avec 59,4 points par rapport au top des 30 pays africains. Pour réaliser leur travail, les auteurs du sondage, trois grands critères ont été retenus pour classer les destinations «muslim friendly»: la sécurité et la qualité des vacances pour les touristes qui viennent en famille, la qualité des services halal et l'accueil à destination (facilité d'accès aux endroits de prière, options d'hébergement et de restauration, etc...), et la communication et le marketing autour du tourisme halal. Questionné sur l’expérience algérienne dans cette formule de voyage.

Nacer-Eddine Ben Chinoun, fondateur de voyageshalal.com, estime que «le marché algérien du (tourisme halal) est une niche très intéressante à exploiter». Son site, lancé en 2013, le voyagiste prévoit de se développer rapidement dans le pays, en ciblant en priorité des familles aisées qui souhaitent vivre des vacances plus en phase avec leur éthique religieuse. Cette offre n’existait pas du tout en Algérie il y a encore quelques années, et ces clients, plutôt fortunés, devaient s’organiser seuls ou bien solliciter des agences de voyages asiatiques ou européennes. Néanmoins, si l’on se réfère aux dires de certains opérateurs du tourisme en Algérie, le marché actuel du «tourisme halal» se trouve encore à son stade embryonnaire.

Du côté des agences de voyage, une consultation sur internet nous propose des séjours pour des vacances respectant l’éthique musulmane en famille. L’offre de services vous invite à profiter de la nourriture halal, de piscine privée, de plage privée, intimité préservée, mosquée à proximité… selon les possibilités de la destination choisie.

En plus, il existe une formule destinée aux futurs couples des voyages de noces halal et unique, ou pour les jeunes couples des voyages d’exception. Finalement, ce genre de proposition de voyage n’existe pas en Algérie.

Partager cet article