Imprimer cette page

Les Etats-Unis de Trump : envers et contre tous !

Les Etats-Unis se sont retirés ce mardi 19 juin du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU en accusant l'institution basée à Genève d'«hypocrisie» et de parti pris contre Israël, une décision aussitôt dénoncée par des organisations de défense des droits humains.

«Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d'une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l'Homme un sujet de moquerie», a lancé devant la presse à Washington l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, aux côtés du Secrétaire d'Etat Mike Pompeo. «Pendant trop longtemps, le Conseil des droits de l'Homme a protégé les auteurs de violations des droits de l'Homme et a été un cloaque de partis pris politiques», a-t-elle ajouté.

Partager cet article