Imprimer cette page

L’Algérie a déboursé près de 10,1 milliards dollars en armes

Selon un rapport de l’Institut mondial de recherche sur la paix (Sipri), l’Algérie demeure le plus grand acquéreur d’armement en Afrique en dépit d’une baisse de ses dépenses militaires. Le rapport indique que notre pays a déboursé près de 10,1 milliards de dollars en armes, équipements et recherches en 2017.

Une somme qui représente 5,7% du PIB de l’Algérie et 16,1% de ses dépenses gouvernementales. Toutefois, d’après le Sipri, les dépenses militaires algériennes ont enregistré une baisse de 5,2% par rapport à 2016. «C’est la première baisse des dépenses militaires (algériennes) depuis 2003, et la deuxième depuis 1995», commente le rapport. «Cette baisse est probablement due à la baisse des revenus pétroliers et gaziers du pays durant les dernières années», explique la même source. Malgré cette diminution notable, l’Algérie reste le plus grand acheteur d’armes à l’échelle africaine, suivie du Soudan (4,4 milliards de dollars) et de l’Afrique du Sud (3,6 milliards de dollars).

Partager cet article