Imprimer cette page

USA / Corée du Nord : Donald Trump et Kim Jong-un vont enfin se rencontrer

Qui l’eut cru ! L’annonce est aussi inattendue que spectaculaire : le président américain, Donald Trump, a accepté de rencontrer son homologue nord-coréen, Kim Jong-un, d’ici à la fin de mai. La date et le lieu de cette entrevue restent à déterminer, a dit la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, jeudi 8 mars.

Le dirigeant nord-coréen s’est engagé à oeuvrer à la «dénucléarisation» de la péninsule coréenne et à s’abstenir «de tout nouveau test nucléaire ou de missile», selon le conseiller à la sécurité de la République de Corée (Sud). Ce rebondissement, impensable il y a quelques semaines encore, fait suite à une rencontre entre une délégation sud-coréenne de haut niveau et Kim Jong-un, après deux années de très vives tensions liées aux programmes nucléaire et balistique de la République populaire démocratique de Corée (Nord). Cette annonce fait suite à la remarquable détente qui s’est amorcée dans la péninsule depuis le début de l’année à la faveur des jeux Olympiques (JO) d’hiver de Pyeongchang.

Après s’être longuement entretenu lundi avec Kim Jong-un, M. Chung avait assuré que ce dernier était désormais prêt à bouger sur le dossier longtemps tabou de l’arsenal nucléaire de Pyongyang, «si les menaces militaires contre le Nord disparaissent et si la sécurité de son régime est garantie». Après cette mission à Pyongyang, la Présidence sud-coréenne avait fait savoir que le Nord était prêt à un «dialogue franc» avec les Etats-Unis pour évoquer la dénucléarisation et suspendrait tout essai nucléaire ou de missile pendant la durée des discussions.

Partager cet article