Imprimer cette page

sortie du Royaume-Uni de l'UE

L'un des événements marquants de l'année 2017, c’est celui où la Première ministre britannique, Theresa May, a actionné en mars officiellement et pour la première fois l'article 50 du Traité de Rome ouvrant la voie à la sortie de son pays de l'Union européenne, après quarante-cinq ans d'association tumultueuse. C’est le début officiel d'âpres négociations, durant des années, pour limiter les dégâts de ce divorce, à Londres comme parmi les Vingt-Sept.

Le Parlement britannique est toutefois censé avoir un droit de regard sur le mandat de négociations très complexe confié à Theresa May, ce qui complique l'affaire puisqu'il est en majorité constitué de partisans du «remain». Mais désormais, les Européens veulent des réponses sur trois sujets clés : le règlement financier du Brexit, l’avenir de la frontière entre l’Irlande du Nord et l’Irlande, membre de l’Union européenne, ainsi que les droits des expatriés après la sortie.

Partager cet article